Les Eurythmies: une aventure humaine et artistique en territoire baralbin

Délinquante

Chaque année en juin, le pays baralbin vibre au son des concerts, spectacles et autres réjouissances culturelles. La raison : les Eurythmies. Présentation.

Le festival

En 2001, l’idée a germé à Bar-sur-Aube : mettre en place un festival. Mais quel type de festival ? D’emblée, le défi a été d’amener des spectacles de qualité en milieu rural. Et d’en faire profiter un public qui a très rarement la possibilité d’assister à des manifestations culturelles. Pari réussi pour Les Eurythmies, festival pluridisciplinaire qui s’est imposé au fil du temps comme un événement incontournable de la vie baralbine. On y accueille des concerts, des scènes ouvertes, du cirque, du burlesque, des spectacles jeune public, des ateliers artistiques… Tout cela dans une ambiance qui se veut conviviale, ouverte et fort sympathique.

Des bénévoles impliqués

Mais qui organise ce festival depuis presque 14 ans ? Des bénévoles, que des bénévoles ! La Maison pour tous (MPT) / Centre social de Bar-sur-Aube apporte au festival son soutien administratif. Mais ce sont les bénévoles qui choisissent les spectacles, organisent la logistique et l’accueil des artistes, gèrent la communication… Bref, ils font tout. Les Eurythmies sont avant tout une occasion de faire des rencontres enrichissantes, non seulement pour les spectateurs, mais aussi pour tous ceux qui, fatigués après une journée de boulot, engagent leur temps libre et leur enthousiasme dans cette aventure.

L’édition 2014

Cette année, le festival aura lieu du 23 au 29 juin. Une belle occasion de fêter le début de l’été.
Durant la semaine, Les Eurythmies sont traditionnellement consacrés aux « fugues en pays baralbins ». Chaque année, trois villages de la communauté de communes mettent à disposition leur salle des fêtes (quand la commune est assez grande pour en avoir une !) pour un concert unique. Le 23 juin, c’est Voigny qui ouvrira le bal avec Délinquante, un duo de filles pétillantes mêlant accordéon et humour. Urville prendra le relais mardi 24 juin et recevra Tex’o, homme-orchestre baladant son talent entre chansons françaises et folk-rock. C’est Juvancourt qui clôturera les fugues le 26 juin avec Jala Mano, groupe s’inspirant de la tradition musicale algérienne et kabyle. Ambiance festive et colorée assurée !
Place aux jeunes le mercredi soir. Le club ados de la MPT organisera une scène ouverte. Peu importe le style musical, l’important sera de donner la possibilité à de jeunes artistes du territoire de monter sur scène.

Au moment du week-end, comme le veut la tradition, le festival reviendra à Bar-sur-Aube. Le vendredi, ce sera LA soirée pour danser place de l’hôtel de ville. Toubab mandingue et Bibéo nous réchaufferont avec des percussions africaines, du ska, du swing, du rock… Un seul impératif : bouger ! Le festival continuera le 28 juin avec une nouveauté : une soirée à thème. Pas moyen d’en dire plus, la surprise sera totale ! Le dimanche, place au grand final. L’après-midi sera consacrée comme d’habitude à la famille. Ateliers artistiques et spectacles de cirque réuniront petits et grands dans le parc de l’Espace Davot. Le soir, magie et humour trouveront leur place avec le duo Magical Burlesque. Un final de toute beauté en perspective.

Publié le 1/06/14 sur Le Troisième Oeil

Annunci
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: